FSU Nord
Fédération Syndicale Unitaire Section Départementale Nord

Fédération Syndicale Unitaire
Section Départementale Nord
Bourse du travail
276 boulevard de l’Usine
59800 Lille

Le 22 mai, on était dans la rue et le 26, on continue

Après la mobilisation du 22 mai 2018 (plus de 5000 manifestants à Lille avec un cortège FSU très fourni et dynamique) et alors que plus de 400 000 lycéens se retrouvent sans affectation à cause de Parcoursup , la FSU appelle à manifester le samedi 26 mai avec la CGT, Solidaires, ATTAC et de nombreuses autres organisations pour amplifier la mobilisation.
Rendez-vous le 26 mai 2018 dans le Nord Pas-de-Calais :

  • Lille, 14h30 Porte de Paris
  • Boulogne Sur-mer , 9h30 place d’Argentine (à côté du Carré Sam)
  • Calais, 14h au théâtre place Albert 1er
  • Dunkerque, 11h Parc de la Marine, pique-nique et prises de paroles, départ manifestation 14h30 du parc

Emmanuel Macron et son gouvernement mènent une politique économique et sociale qui, selon les dires d’observateurs comme l’OFCE, favorise les plus riches au détriment des plus fragiles et des classes moyennes. À l’injustice sociale s’ajoutent une injustice fiscale qui profite aux plus fortunés, une politique de contrôle envers les plus fragiles comme les chômeurs, les précaires, mais aussi une politique hostile aux migrants.

Ils déploient dans la même logique une politique qui remet en cause le modèle social en réduisant les capacités d’action des services publics et de la Fonction publique. Pourtant ceux-ci jouent un rôle essentiel pour la cohésion sociale du pays, la redistribution des richesses, l’accès des citoyen.ne.s aux droits sociaux et dans la lutte contre les inégalités.

Incompréhension, inquiétudes, colère...dans le secteur privé comme dans le public, les mécontentements se multiplient et se manifestent notamment à la SNCF, Air France, dans la Fonction publique, aux impôts.... mais aussi chez les jeunes qui refusent la sélection et souhaitent une réelle démocratisation de l’université ou encore chez les retraités qui exigent, ce qui devrait être une évidence, un pouvoir d’achat décent et de meilleures conditions de vie mais aussi dans les populations les plus en difficulté sur le plan social et éducatif. Toutes les colères qui s’expriment dans les secteurs mobilisés ont un point commun : le rejet de la volonté du gouvernement de porter un coup fatal à notre modèle social. Car les réformes en cours risquent de l’affaiblir et de mettre à mal toutes les garanties collectives. Dernière annonce en date : les prestations sociales dans le viseur…

Tout ceci est à l’opposé de ce que porte la FSU pour une société plus juste et plus égalitaire, ce qui suppose de préserver et développer les services publics.
Affaiblir les services publics, c’est porter atteinte à l’égalité de tous et toutes sur le territoire, c’est tourner le dos aux principes de solidarité et d’égalité qui fondent l’organisation de la société.
Aujourd’hui, le gouvernement reste sourd et méprisant, tout autant sur les revendications que sur les propositions faites notamment par les organisations syndicales.
Dans ce contexte, la FSU appelle à participer à la mobilisation citoyenne du 26 mai prochain pour rassembler les colères, faire valoir des alternatives à ces politiques libérales, porter les revendications sur le financement et le développement des services publics et un autre projet de société.
Ils appellent le mouvement syndical à se retrouver pour construire et faire valoir des alternatives aux politiques en cours.

La FSU Nord/Pas-de-Calais appelle l’ensemble des personnels à se mobiliser massivement mardi 22 mai pour exiger une amélioration des Services Publics , de l’emploi, des statuts et des salaires des agents de la fonction Publique.

Encore plus que le 10 octobre et le 22 mars, nous devons être extrêmement nombreux à nous mettre en grève et manifester pour exprimer notre opposition aux choix du gouvernement :

→ qui entend maintenir la journée de carence, stigmatisant par là –même les fonctionnaires qui sont pourtant moins souvent en arrêt que les salariés du privé

→ qui entend maintenir le gel du point (...)

Hier s’est tenue la restitution de l’opération « Cap 22 » du gouvernement.

Initialement annoncée comme un temps de débat avec les agent-es et les citoyen-es, au final cette opération aura été marginale et marginalisée par le gouvernement lui-même. Les Forums qui se sont déroulés, tout comme la consultation en ligne, sont restés confidentiels (avec seulement 17000 contributions des usager-es et 155000 visites des agent-es) et les organisations syndicales n’ont pas été associées à ces débats.

Il s’agit donc finalement d’une opération de communication qui vise à légitimer les mesures que le gouvernement (...)

1er mai : la mobilisation continue, que ce soit les cheminots, les étudiants ou les hospitaliers.

Le gouvernement continue de nier le mécontentement et les oppositions de plus en plus nombreuses tout en prétendant que ses contre-réformes sont le fruit de discussions voire de négociations avec les organisations syndicales. Il entend poursuivre ses réformes, toutes plus injustes et inacceptables les unes que les autres , sources d’appauvrissement, d’accroissement des inégalités et de destruction des services publics (Education, SNCF, Santé et protection sociale…) La FSU et ses syndicats nationaux (...)

Depuis un an, Le gouvernement et la majorité parlementaire s’inscrivent dans une politique libérale synonyme d’ une remise en cause profonde de notre modèle de société, répondant aux intérêts individuels des premiers de cordée et aux revendications du MEDEF, démantelant une part importante du code du travail dont les conséquences se font déjà sentir pour les salariés .Pour faire passer leurs réformes, ils organisent la division et opposent salariés et privés d’emploi, jeunes et retraités, salariés du privé et du public, taxant les uns de privilégiés et accusant les autres d’être responsables de leur (...)

La FSU 59/62 condamne avec la plus grande fermeté les intimidations et agressions par des groupes d’extrême-droite d’étudiants sortant d’assemblées générales lundi 26 et mardi 27 mars à la Faculté des Sciences Juridiques, Politiques et Sociales de Lille.

Ces violences, intervenues quelques jours après l’agression d’étudiants de la Faculté de droit et science politique de Montpellier, également en assemblée générale, par un groupe de nervis fascistes, sont très graves : les droits de se réunir et de manifester sont inscrits dans la Constitution.

Tout un chacun doit pouvoir en faire usage librement sans être (...)

Lille, 14h, Place de la République, Manifestation à l’appel des étudiants de l’unef, Sud Etudiants et des lycéens (UNL…) contre la sélection à l’entrée de l’université des retraités du groupe des 9 :CGT retraités, UCR-FO, CFTC, CFE-CGC, FSU, Solidaires retraités, FGR-FP, LSR, ENSEMBLE & SOLIDAIRE des personnels des Ehpad et du travail social à l’appel de l’intersyndicale CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT, FO, SUD, UFAS et UNSA, soutenues par l’AD-PA et rejointes par la FSU et (...)

Statuts et rémunération des fonctionnaires, remise en cause des services publics comme vecteurs d’égalité sociale, volonté d’instaurer un lycée qui se réduirait à une simple antichambre d’un supérieur ultra-sélectif … Rarement la multiplicité et la violence des attaques n’ont été aussi aiguës : la grève du 22 mars sera une date décisive et, nous l’espérons, le début d’une convergence du mouvement social pour contrecarrer ces funestes projets.

MANIFESTATION REGIONALE, LILLE, 14h30, PORTE DE PARIS

rdv locaux : Saint-Omer, 9h, Place Foch Boulogne, 9h30, Bourse du Travail Calais, 9h, sous-préfecture Douai, 10h, (...)

samedi 10 mars, 14h, Place de l’Opéra, Lille

Le site "Riposte Laïque" a menacé nommément des enseignantes, des enseignants et des inspectrices en appelant à leur lynchage sur les réseaux sociaux et leur renvoi de l’Éducation nationale, en raison de leurs positions critiques contre l’instrumentalisation nationaliste de l’histoire.

La FSU dénonce ces méthodes inacceptables de mise en cause publique et affirme son soutien à ces collègues. Elle encourage la poursuite de leurs travaux pour que, dans le travail didactique et pédagogique des enseignants, soient questionnées les relations entre histoire et (...)

La FSU a pris connaissance des mesures annoncées par le gouvernement concernant l’apprentissage.

Elle estime que celles-ci sont dangereuses pour les jeunes et pour l’ensemble de la formation professionnelle initiale (scolaire et apprentissage). Alors qu’aujourd’hui l’urgence est de permettre à tous les jeunes d’accéder à une formation débouchant sur un diplôme, le gouvernement fait le choix dogmatique du développement de l’apprentissage aux niveaux bac et pré-bac. Cette orientation va exacerber la concurrence entre les systèmes de formation professionnelle au détriment de leur qualité et de l’accueil (...)

L’intersyndicale FSU, FERC-CGT, Solidaires, Sud Etudiants, UNEF, UNL…. appelle à poursuivre la mobilisation contre la sélection à l’université ce jeudi 15 février

Manifestation, Lille,14h30, Porte de Paris

Un préavis FSU couvre les personnels qui souhaitent se mettre en grève. appel intersyndical




pucePlan du site puceContact puceMentions légales puceEspace rédacteurs puce



2013-2018 © FSU Nord - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.85.11